Quelques conseils d’entretien pour son ordinateur

Quelques conseils d’entretien pour son ordinateur

Nous aborderons ici les différentes choses à savoir et qui sont importantes pour assurer une durée de vie optimale et conserver une bonne réactivité de sa machine, en évitant que des petites saloperies ne viennent en gâcher l’utilisation.

Il y a deux types d’entretiens, celui qui est physique tout d’abord, consistant à nettoyer régulièrement sa machine notamment la ventilation ainsi que le châssis et⁄ou également prévoir le changement de la pâte thermique. Vient ensuite l’entretien logiciel qui vise lui à veiller que votre système reste stable, rapide et sans encombre à l’usage, notamment par l’apparition de nombreuses publicités indésirables, de logiciels que l’on a pas installés volontairement ou encore de comportements inhabituels grâce à des utilitaires prévus à cet effet.

Entretien « physique »

Il faut savoir qu’un ordinateur, comme une voiture, requiert un entretien régulier. Sur une voiture, on nettoie ou change les filtres et les éventuels liquides de refroidissement, frein, etc… sur un ordinateur on nettoie les ventilations et on change les éventuelles pâtes thermiques. Le but étant de permettre à la chaleur d’être dissipée efficacement par le contact entre la ventilation et les composants. D’ailleurs, il est utile de parfois faire appel à des logiciels tels que CoreTemp ou encore HWMonitor, permettant de mesurer la chaleur dégagée par le processeur ou encore la carte graphique. Ceci afin de prendre des dispositions si elle venait à monter excessivement lors de l’usage de la machine.

La température

Généralement, on vérifie la température dans deux situations :

  • La première, au repos en ne gardant que le bureau et aucun logiciel ouvert 
  • La seconde, en charge avec l’usage d’un jeu ou de la plupart des logiciels favoris en simultanés.

Les deux valeurs confrontées permettront de savoir si la machine reste dans une chaleur modérée et correcte, si elle inacceptable ou si au contraire elle est parfaite, puisque peu élevée.

En cas de doute, n’hésitez pas à me demander conseille en commentaire, en précisant le processeur, le type d’ordinateur ainsi que les températures minimum/maximum/courante en situation de repos et de charge 😉

Note: Il est généralement recommandé de ne pas dépasser une température maximale de 85°C sur un processeur. Celle-ci n’étant déjà plus acceptable, puisque peut déjà nuire à la stabilité et la durée de vie du processeur. L’idéal étant d’être aux alentours de 65-70°C maximum en pleine charge. La carte mère s’arrêtant généralement aux alentours des 100°C afin de préserver le matériel.


Poussière

Lorsque la poussière s’insère dans les grilles d’aération, elle envahit généralement tout le châssis de l’ordinateur et peut venir se coller aux divers composants à l’intérieur.

Avec l’accumulation, elle pourrait former un barrage à la circulation de l’air, surtout dans le cas des PC portables dont l’espace y est très restreint. Les flux d’air étant réduits, la ventilation se voit moins performante. Les composants montent en température. En réponse, leur puissance est réduite à l’aide de systèmes de sécurités intégrées contrôlant la chaleur pour correspondre à la capacité d’évacuation du circuit d’air.

Dans certains cas, il arrive que la machine se place en arrêt « thermique » car elle détecte une température anormalement haute risquant d’endommager irrémédiablement les composants.

Du coup, il est important de régulièrement nettoyer son matériel. Une bombe d’air sec vendue dans le commerce fait efficacement le travail. Elle permet de souffler dans les ventilations et compartiments pour expulser la poussière et éviter qu’elle ne s’accroche en collant aux composants.


Pâte thermique

Il faut également veiller à la pâte thermique qui, comme son nom l’indique, s’occupe de la dissipation thermique de certains composants, la plupart du temps le processeur et la carte graphique.

Plus concrètement, elle met la puce en contact avec les caloducs (tuyaux) des systèmes de ventilations. Avec l’usure, la pâte thermique sèche et devient de moins en moins efficace, au point où parfois la température du processeur peut être doublée simplement car elle a perdue son efficacité.

Dès lors qu’elle vieillit, il devient important de la changer. Généralement, je recommande un changement tous les 2 ans minimum, surtout dans le cas des PC portables, en veillant à bien nettoyer la pâte thermique existante avant d’en appliquer une nouvelle.

Je conseille les produits ArctiClean qui nettoient et traitent la surface d’application ou, à défaut, un alcool (isopropylique) à 70 ou 90% pouvant être acheté en pharmacie. Pour ce qui est de la pâte thermique, la MX-2 d’Arctic (4Gr) fait très bien l’affaire, vendue aussi dans les formats 8Gr ou 30Gr. L’application se faisant par un petit grain de riz sur le processeur. Un tube de 4Gr permet déjà plusieurs applications et redonnera un bon coup de jeune aux processeurs pour quelques euros à peine.


Entretien « logiciel »

Celui-ci s’effectue au quotidien à l’aide de petits réflexes simples et de logiciels conçus pour vous aider à maintenir votre système en ordre. Parfois, il est tout de même nécessaire d’effectuer de gros entretiens afin de nettoyer complètement le système des éventuels résidus qui auraient pu aller se planquer ailleurs ou qui ont quand même pu apparaître sans que l’on ne le souhaite.

Il faut déjà savoir que les problèmes liés aux logiciels peuvent être vastes et peuvent apparaître pour de nombreuses raisons. Par exemple, une infection provoquant l’apparition de nombreuses publicités lors de votre navigation ou l’ouverture de fenêtres publicitaires même lorsque vous ne surfez pas.

Il existe aussi des logiciels discrets qui s’exécutent en arrière-plan en consommant des ressources ou ralentissant votre ordinateur. Ajoutons à cela les infections et logiciels qui modifient le registre de votre système Windows, pouvant perturber le fonctionnement correct de la machine.

Il est toujours conseillé d’avoir un anti-virus à minima, qui protégera un tant soit peu votre système. En complément, vous pouvez également ajouter des utilitaires de nettoyage et de maintenance qui, utilisés lorsque des anomalies se présentent, permettront de les corriger et garder le système le plus sain possible.


Anti-virus

L’anti-virus est un élément important de la sécurité et il est l’un des garants d’un système sain lorsqu’il est couplé à de la prudence lors de vos longues sessions de surf et vos téléchargements.

Qu’il soit gratuit ou payant, les fonctionnalités élémentaires sont souvent les mêmes. Il vérifie les fichiers traités par votre ordinateur en permanence afin de vérifier que ceux-ci ne soient pas infectés et peut effectuer des « scans » planifiés ou manuellement pour revérifier tous les fichiers se trouvant dans le(s) disque(s) dur(s) sélectionné(s).

Les suites de sécurités payantes incluent quant à elles des outils et fonctions supplémentaires parfois utiles et pratiques. Que ça soit un pare-feu, la protection des données bancaires, la détection de sites frauduleux, le blocage des spams dans vos mails, les contrôles parentaux ou encore le chiffrement de vos données, cette suite de fonctionnalités constitue une différence notable comparée aux versions gratuites.

Achat d’une licence

Si l’achat d’une licence pour un anti-virus ne vous repousse pas, vous pouvez par exemple penser aux suites Internet Security de l’éditeur Kaspersky ou encore celles de BitDefender. Les deux éditeurs sont connus dans le domaine pour leurs performances, leur ergonomie de leurs interfaces ainsi que l’influence relativement maîtrisée de leurs logiciels sur le système. Vous pouvez acheter directement en grande surface, où les différentes versions sont commercialisées au format « boîte » ou directement en ligne depuis le site des éditeurs en version « dématérialisée ». Il est fréquent que plusieurs ordinateurs ou terminaux mobiles puissent être sécurisés simultanément via l’offre proposée !

Cependant, si vous ne souhaitez pas acquérir une licence et payer pour votre protection, des solutions alternatives et gratuites existent. Notamment celle de l’éditeur Avast avec sa version « Essentiel » ou encore la suite AVG avec la version « AntiVirus Free ».

Sinon, dans Windows 8 ou 10, Windows Defender (intégrant aujourd’hui Microsoft Essential Security) y est inclus par défaut et permet de protéger tout de même votre machine.


CCleaner

Ccleaner est un utilitaire destiné à l’entretien de vos navigateurs, du registre et du cache de votre système. Il permet de nettoyer vos navigateurs en supprimant les cookies inutiles mais aussi les fichiers gardés en cache, l’historique de navigation, etc…

Il vide également le cache de Windows Update et d’autres logiciels (Adobe Reader, WinRar, MS Office notamment) qui stockent des données temporaires.

Autres fonctionnalités de CCleaner

Une autre fonctionnalité de Ccleaner touche au nettoyage de votre registre afin d’y retirer les clés inutiles ou corrompues pouvant perturber le fonctionnement de l’ordinateur et sa stabilité. Il le sauvegarde afin de pouvoir le restaurer en cas de problèmes suite à l’épuration.

De plus, Ccleaner permet de supprimer vos logiciels installés avec une méthode alternative à celle de Windows qui a parfois du mal à les gérer le cas échéant.

Dans le lot des fonctionnalités peu connues, on peut également citer celle de formatage des disques connectés à la machine, avec la possibilité de ré-écrire aussitôt pour empêcher de récupérer les données effacées par le formatage.

Quelques conseils d'entretien pour son ordinateur - Illustration


Envoyer une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher

Catégories